La région Hauts-de-France compte moins de 4 % d’entreprises publiques et privées signataires de contrats d’apprentissage. Avec 33 000 apprentis actuellement, la région pourtant la plus jeune de France, pèse donc peu au plan national. Au vu de son nombre de jeunes âgés de 16 à 25 ans, elle devrait compter pour 10 % des effectifs nationaux d’apprentis.

L’un des enjeux est de susciter l’intérêt des entreprises pour l’apprentissage, en présentant cette voie de formation comme un outil de développement de leur activité, de gestion de leurs ressources humaines, d’innovation des pratiques professionnelles.

Pour ce faire, la Région Hauts-de-France a initié depuis 2016 un réseau régional de développeurs de l’apprentissage, dont l’une des missions est de démarcher les entreprises qui n’embauchaient plus d’apprentis depuis plusieurs années ou qui ne l’ont jamais fait.

L’appel à projets  « des développeurs de l’apprentissage » s’inscrit dans une offre de services plus large adopté le 26 avril 2016 par la Région Hauts-de-France au cœur du Plan Apprentissage articulé autour de 4 volets :

  • un premier volet destiné aux entreprises pour lever les freins financiers aux recrutements d’apprentis : triplement de la Prime à l’Apprentissage
  • un deuxième volet destiné aux entreprises mais également au grand public afin de susciter leur intérêt pour l’apprentissage, et les accompagner dans leurs démarches de conclusion de contrats : le bouquet de services apprentissage
  • un troisième volet destiné aux apprentis afin de sécuriser et optimiser leurs parcours de formation : aides au transport, hébergement, restauration, équipement, mobilité
  • un quatrième volet visant à proposer une carte des formations par apprentissage plus adaptée.

Pour couvrir l’ensemble du territoire Hauts-de-France et permettre une action de proximité pour l’année 2018, le coût total du dispositif des développeurs de l’apprentissage est estimé à 3,4 millions d’Euros, soit 1,2 million d’Euros d’autorisation d’engagement fléchée au budget régional et 2,2 millions d’Euros de Fonds Social Européen.

La Région, devenue autorité de gestion des Fonds européens pour la programmation 2014-2020, entend agir sur l’éloignement et la précarité sociale des jeunes sans emploi, sans formation et hors système scolaire (NEET) au travers de financements d’actions d’accompagnement individualisé pour remédier aux savoirs de base et construire, pas à pas, des parcours professionnels stables.

Pour cela, l’action des développeurs de l’apprentissage devra s’inscrire dans la lignée de cet engagement, en proposant lorsque le parcours le permet des offres de contrats d’apprentissage à des jeunes issus des parcours d’accompagnement d’Initiative pour l’emploi des jeunes (IEJ).

La date limite de dépôt des dossiers de demande d’aide européenne FEDER – FSE – Axe 6 du Programme opérationnel 2014-2020 Nord – Pas de Calais est fixée au mardi 31 octobre 2017.
Les dossiers sont à déposer au fil de l’eau afin d’optimiser les délais nécessaires à l’instruction

Pour consulter l’appel à projets, cliquez ici